Elfquest, Gryyym, Kaijumax, Black River et Zone 57 : les projets en financement participatif à suivre

Retrouvez dans cet article les projets de financements participatifs liés aux comics qui ont retenu notre attention (on vous a d’ailleurs déjà partagés les liens de certains d’entre eux sur notre page Facebook). Pour le détail des contreparties et paliers, nous vous invitons à vous rendre directement sur la page de chaque projet. Pour découvrir d’autres projets encore en cours comme Fox-Boy de Laurent Lefeuvre chez Komics Initiative que nous vous avons présentés la semaine dernière, rendez-vous par ici !

ELFQUEST : LES SEIGNEURS DE LA ROUE BRISEE – DE WENDY ET RICHARD PINI – SNORGLEUX EDITIONS

La page de la campagne de financement sur Ulule

La bande-annonce du projet :

Véritable institution des comic-books de fantasy, Elfquest est publiée depuis deux ans en France par Snorgleux Editions. La jeune maison d’édition de Marseille a pris le relais de Vent d’Ouest qui avait publié auparavant le début de la série sous le nom du Pays des elfes de 1996 à 1999, laissant la traduction française du titre injustement inachevée pendant trop longtemps. Bénéficiant d’éditions très soignées agrémentées de bonus comme de notes du traducteur sur ses choix pour la version française des noms des personnages (un sujet toujours très sensible aussi bien dans les comics que pour la littérature de fantasy en général !), la série était toujours sortie chez Snorgleux directement en librairie jusqu’ici. Pour ce sixième tome, intitulé Les seigneurs de la roue brisée, la maison d’édition marseillaise opte pour un projet chez Ulule afin de permettre la poursuite de la série non seulement le temps de ce nouvel opus mais aussi pour s’assurer l’achat des volumes suivants.

Les aventures éditoriales des petits Elfes chevaucheurs de loups n’ont en effet rien à envier aux scénarios remplis de péripéties qu’ont imaginé pour eux Richard et Wendy Pini depuis quarante ans. Œuvre culte au caractère unique (impossible de le décrire en quelques mots, il faut lire la série pour le comprendre !), la longévité du titre s’est accompagnée de nombreux changements de maisons d’édition et se composent de différents cycles correspondant généralement à une nouvelle mini-série.

Après avoir édité les deux premiers cycles, à savoir La quête originelle (cinq volumes) et  Le siège de la montagne bleue (tome unique), Snorgleux s’attaque à présent à la troisième saga de Cutter et ses Wolfriders. Pour les lecteurs de l’époque de Vent d’Ouest, il s’agit d’une étape importante puisque la première traduction française s’était arrête injustement en plein milieu du cycle il y a vingt ans !

Les participants à la campagne pourront non seulement découvrir le livre en avant-première, mais celui-ci sera également différent de la version qui sera commercialisée par la suite. Si Snorgleux a prévu de gâter les généreux donateurs en cadeaux exclusifs à la campagne trop nombreux à énumérer ici dès 12 euros, le pack contenant le livre est obtenu à partir de 40 euros. Déjà financé à hauteur de 430%, le projet a encore 11 jours devant lui pour atteindre de nouveaux paliers et débloquer quelques surprises supplémentaires !

GRYYYM

La page de la campagne de financement sur KissKissBankBank

La présentation du projet en vidéo :

Sans doute le projet le plus ambitieux parmi notre sélection, Gryyym est une création originale rassemblant un casting international d’artistes et de scénaristes prestigieux. Le but est de produire recueil de récits fantastiques et horrifiques sous la forme d’histoires courtes en bandes dessinées et de nouvelles illustrées.

Le projet est né de l’envie éprouvée par les artistes Gabriel Delmas, Joseph Lacroix et Grégory Maklès ainsi que l’éditeur Jérôme Martineau de rendre hommage aux mythiques magazines d’horreurs Eery  et Creepy mais aussi aux anthologies Metal Hurlant ou encore 2000 A.D. qu’on ne présente plus. L’équipe éditoriale ambitionne de créer deux versions de l’ouvrage, l’une en français et l’autre en anglais, une entreprise laborieuse mais qui mérite d’être tentée quand on voit le casting convié.

Car l’affiche a de quoi faire rêver, puisque sont annoncés notamment Pat Mills (le mythique co-fondateur de 2000 A.D. et co-créateur de Slaine, Marshall Law et surtout Judge Dredd !), Esteban Maroto (auteur historique sur Creepy), David Lloyd (le dessinateur de V pour Vendetta !), Michael Moorcock (écrivain dans la littérature de fantasy classique comme de comics qui a marqué le genre avec Elric et ses différents avatars du Champion éternel), Ashley Wood, Tommy Lee Edwards, Nicolas Nemiri, Adrian Smith ou encore Fay Dalton. On retrouvera leurs côtés également de nombreux artistes et scénaristes français dont la liste complète figure sur la page du projet.

Celui-ci est en passe d’aboutir puisque le financement est actuellement à 98% alors qu’il reste encore 18 jours pour que vous puissiez vous joindre à la danse macabre. Diverses contreparties aux allures horrifiques vous sont proposées, le livre est quant à lui disponible en format PDF à partir de 15 euros de contribution et en version imprimée pour 36 euros.

KAIJUMAX – DE ZANDER CANNON – BLISS EDITIONS

La page de la campagne de financement sur Ulule

A peine remis de la campagne consacrée aux épisodes d’Archer & Armstrong par Barry Windsor-Smith, Bliss Editions a enchainé avec une précommande du premier tome de Kaijumax via Ulule. Cette opération permet aux plus impatients des lecteurs de recevoir leur exemplaire quelques temps avant la sortie officielle programmée au 21 juin prochain et accompagné de goodies exclusifs, dont une carte plutôt bien vue pour s’y retrouver dans l’univers déjà bien fourni que l’artiste a créé.

Kaijumax est la dernière création de Zander Cannon, un dessinateur qui s’est notamment fait connaître du grand public en accompagnant Alan Moore sur sa série Top Ten (si vous ne connaissez pas, foncez dessus !). Après une première expérience en tant qu’auteur complet sur la série Heck en chez Top Shelf 2013, Zander Cannon choisit Oni Press en 2015 pour sortir sa seconde création en solo : Kaijumax !

Dans cette suite de mini-séries (on en est actuellement à la quatrième aux Etats-Unis), l’artiste propose le projet un peu fou de mélanger les histoires monstres géants (genre très populaire dans les comics comme au cinéma aux Etats-Unis jusqu’aux années 60, et toujours d’actualité au Japon où on les nomme « kaiju ») et les récits de prison dans la pure veine des films et séries TV « à la dure » comme Oz. Un mélange étonnant… au résultat détonnant ! Si pour donner vie à ses créatures Zander Cannon combine sa folie créatrice aux archétypes bien connus du genre (un exercice sur lequel il excellait déjà pour Top Ten), il n’oublie pas de les doter d’une réelle humanité qui suscitera l’empathie de bons nombres de lecteurs.

Le livre est disponible à partir du palier fixé à 36 euros, pour une durée de campagne restante de 23 jours. Les lecteurs qui ont pu mettre la main sur numéro du Free Comic Book Day France 2019 de Bliss Editions peuvent d’ores et déjà découvrir le premier chapitre de ce tome qu’il contient. Avec Kaijumax, la maison bordelaise continue non seulement son ouverture au-delà des publications des comics Valiant, mais se lance dans sa première série à suivre situé hors de cet univers !

BLACK RIVER / LE MANOIR / MARK OF THE BAT – DE JOSH SIMMONS – HUBER EDITIONS

La page de la campagne de financement sur Ulule

Josh Simmons est une étoile montante du comic-book alternatif ; pas étonnant donc qu’on retrouve une grande partie de sa production chez Fantagraphics Books, une maison habituée aux projets souvent  bien loin des héros costumés. Malgré le succès critique, une propension à varier les genres du comique à l’horrifique et une nomination aux Eisner Awards (les « oscars » des comic-books), l’artiste était resté jusqu’alors absent des bibliothèques françaises. Huber Editions s’est donc donné la tâche de remédier à cette injustice au plus vite, avec pas moins de trois œuvres aussi singulières que différentes à découvrir dans leur campagne de financement !

Black River est l’œuvre principale de l’opération, disponible à partir d’un palier à 20 euros. Josh Simmons propose sa vision du genre post-apocalyptique dans une fable survivaliste où un groupe de survivants constitué majoritairement de femmes doit s’adapter aux nouvelles normes de la violence qui leurs permettront d’atteindre un hypothétique dernier bastion de civilisation. Tension et malaise sont au programme d’un récit qu’on nous présente comme l’héritier de « Mad Max de George Miller à La Route de Cormac McCarthy en passant par Délivrance de John Booman ». Des références fortes, mais qui donnent le goût de la découverte de l’ouvrage !

Vient ensuite Le Manoir (ou House en VO), son premier roman graphique très remarqué qui a eu les honneurs de concourir aux Eisner Awards. Disponible à partir d’une contribution de 40 euros, Le récit suit les traces de trois adolescents qui vont découvrir et explorer un mystérieux manoir abandonné. Les jeunes protagonistes seront confrontés à des émotions fortes allant de l’épouvante à l’amour dans cette histoire puissante qui réussit le difficile exercice d’embarquer le lecteur dans un voyage totalement muet. Un choix qui sans doute laisser freiner une partie des lecteurs, mais qui semble avoir atteint son but si l’on en croit les critiques très élogieuses suscitées par le roman graphique.

S’il n’apparaît qu’à partir des paliers les plus élevés, Mark of the Bat est peut-être le livre qui intéressera le plus les amateurs de super-héros. Josh Simmons propose en effet une relecture introspective d’un célèbre vengeur masqué officiant de nuit. Sorte de Dark Knight Returns aux allures indé’, Mark of the Bat aborde sous le point de vue de l’auteur les questionnements sur la légitimité des justiciers costumés et les effets du temps surs croisades. Pour l’avoir, il faudra cependant participer à une hauteur de 70 euros.

Le projet n’en est qu’à 86% de son financement, mais dispose encore de 28 jours pour atteindre ses objectifs minimaux.

ZONE 57 – DE GUILLAUME MATTHIAS, CARLOS RODRIGO, CELINE LABRIET ET SOLYNK – ASSOCIATION PHYLACTERES

La page de la campagne de financement sur KissKissBankBank

La présentation du projet en vidéo… par France 3 Lorraine !

On connaissait les « french comics », mais place maintenant aux… « comics lorrains » ! En 2010, le scénariste et dessinateur Guillaume Matthias proposait aux lecteurs du magazine Non ? Si ! édité par l’association mosellane Phylactère de suivre Bertrand Keufterian dans une traque d’aliens à travers les rues de Metz, l’une des villes devenue une zone habitée par les indésirables squatteurs de l’espace. Revendiquant un ton à mi-chemin entre District 9 et les productions de Joss Whedon, la série sera ensuite éditée dans quatre fascicules qui finiront rassemblés au sein de l’album Les aventures de Bertrand Kaufterian paru chez Kotoji Editions en 2014. S’en suit une nouvelle saga en quatre fascicules intitulée Zone 57 ; Bertrand et d’autres traqueurs d’aliens sont les stars d’une émission télévisée dédiée à leur métier où le danger extraterrestre peut surgir à tout moment… quand ce n’est pas la production qui se mêle (évidemment) des événements qui surviennent. Le ton se veut volontairement décalé, comme en témoigne la sympathique présentation en vidéo du projet, véritable croisement entre X-Files et une production Endemol survenu à la fin d’une soirée un peu trop arrosée à la mirabelle comme en témoigne sa sympathique bande-annonce :

Ce cycle à présent terminé, l’équipe de Zone 57 composée de Guillaume Matthias, Carlos Rodrigo, Céline Labriet et Solynk a lancé leur campagne de financement pour que ces quatre chapitres soient également rassemblés dans un tome unique cartonné disponible à partir d’un palier à 20 euros (ou dès 10 euros pour le PDF). Petite particularité par rapport aux fascicules : ce volume comportera un épilogue inédit de dix pages. Les contreparties sont plutôt séduisantes puisqu’elles se composent assez rapidement de dessins dédicacés, et les curieux ou complétistes n’ayant pas pu encore acquérir le précédent album le retrouveront dans un pack apparaissant à partir de 55 euros.

N’hésitez pas à passer sur le site de l’association Phylactère où vous pourrez retrouver leurs dernières actualités ainsi que leurs différentes productions en vente dans leur boutique, ou encore sur le blog officiel de Bertrand Keufterian pour vous immerger davantage dans cet univers original qui sent aussi bien la culture américaine que la quiche lorraine sortant du four. Arrivé à 42%, le projet a encore 40 jours devant lui pour rassembler les forces nécessaires à envahir vos étagères ! Après cette prépublication, l’ouvrage devrait intégrer les librairies avec le concours de l’éditeur Wetta pour la distribution avec un prix avoisinant les 15 euros.

Laisser un commentaire