L’actu des écrans #1.2 – Séries TV : Stupéfiants, location et apocalypse lycéenne

L’actu des écrans, c’est votre rendez-vous hebdomadaire sur Comics Office pour parler des dernières annonces concernant les adaptations de vos héros préférés ! Chaque semaine, un premier article traite des projets de films, tandis qu’un second s’intéresse aux séries télévisées !

Le crossover des concepts infinis

Le crossover des séries de la CW de l’an passé avec ses versions alternatives nazies des héros a dû assez marquer les esprits pour que les scénaristes continuent sur ce type de récit. Baptisé très justement Elseworlds (en hommage à une ligne défunte de DC, en quelque sorte équivalente des What If ? de Marvel puisqu’elle proposait des univers où les événements prenaient des chemins différents de ceux que les lecteurs connaissent) le programme risque d’être bien chargé pour les épisodes d’Arrow, The Flash et Supergirl concernés (Legends of Tomorrow jouant les absents cette année) à la vue des informations déjà tombées.

Première annonce qui avait fait grand bruit : le crossover introduira non seulement Batwoman dans sa version Kate Kane, mais celle-ci aura même droit à sa propre série l’an prochain ! Ruby Rose, actrice australienne remarquée notamment dans la saison 3 d’Orange is the New Black, a obtenu le rôle et une première photo officielle du costume – plutôt fidèle aux comics – a été dévoilée. Rien n’est dit pour l’instant sur quelle Terre se déroulera la série ni si Batman sera de la partie.

Concernant l’intrigue en elle-même, le côté Elseworlds sera de mise car Oliver Queen et Barry Allen échangeront leurs destins et identités secrètes de Green Arrow et Flash ! Une pratique assez classique dans les comic-books (on pensera aux Elseworlds qui voyaient Bruce Wayne hériter d’un anneau des Green Lanterns ou bien à Kal-El adopté par la famille Wayne) qui peut donner lieu à une relecture amusante des personnages.

La série Supergirl apportera sa pierre à l’édifice avec l’apparition d’un Superman en costume noir dont on ne sait rien pour le moment (l’arc Death of Superman sera-t-il abordé ?) et surtout la première apparition de Lois Lane ! Elizabeth « Bitsie » Tulloch a été choisie pour tenir le rôle, et ce ne sera pas la seule figure du super-mythe à enfin apparaître puisque Lex Luthor lui-même devrait enfin sortir de l’ombre plus tard dans la saison !

Par contre, les amateurs de l’Homme d’Acier seront sans doute tristes d’apprendre que les rumeurs d’une potentielle série consacrée à cette version de Superman ont été officiellement démenties. Mais avec l’arrivée de Loïs et Luthor dans Supergirl, Tyler Hoechlin pourrait enfiler le costume pour plusieurs autres épisodes de la saison.

Les enjeux pourraient vraiment atteindre un niveau multiversel dans le crossover puisque ce n’est ni plus ni moins que le Monitor lui-même qui devrait faire sa grande entrer ! Lamonica Garrett (vu dans Sons of Anarchy ou Designated Survivor plus récemment) prendra les traits de cet être à l’essence quasi-divine, et il ne serait pas surprenant que l’Anti-Monitor lui-même finisse par apparaître pour déclencher la Crisis dont tout lecteur qui se respecte a pu déceler des indices dès les débuts de The Flash… Rendez-vous les 9, 10 et 11 décembre prochain pour ce nouveau voyage à travers les dimensions !

Legends, drugs & rock’n’roll

Si les Légendes sont absentes du crossover, c’est qu’ils sont bien occupés dans leurs coins à réparer les problèmes de chronologie qui trouveront une origine plus mystique qu’à l’accoutumée ! Comme pour Arrow, leur saison 4 sera marquée du sceau de la magie et concrétise une rumeur qui courrait depuis des années : l’addition au casting de Matt Ryan dans le rôle de John Constantine ! Suite à l’annulation de la série Constantine diffusée sur NBC après une seule demi-saison, le plus punk des magiciens anglais avait réussi à transité vers les séries de la CW pour juste quelques apparitions, débutant justement dans la saison 4 d’Arrow. Et si celle-ci ne vous a pas laissée que de bons souvenirs, la bande-annonce ci-dessous qui nous laisse penser que des substances aux effets un tantinet mystique ont dû être utilisées à un moment donné du processus créatif qui conduira les personnages à rencontre des licornes au festival de Woodstock… entre autres !

Dans la pure tradition du name dropping des séries CW, Constantine mentionne une certaine créature du marais. Simple clin d’œil ou piste vers une connexion avec la série Swamp Thing actuellement en développement pour la plate-forme DC Universe ?

Et pour les plus malheureux devant l’absence de Legends of Tomorrow au sein du crossover annuel, sachez que la série organisera le sien le temps d’un épisode ! On nous promet un épisode plus fou qu’à l’accoutumée où différentes versions alternatives se rencontreront. Et histoire de marquer le coup, cette histoire sera diffusée la même semaine qu’Elseworlds !

Après les idées sous stupéfiants, les idées à dix centimes

Pendant ce temps, sur une autre Terre avec laquelle peu de monde doit vouloir un crossover, Bruno Heller et John Stephens proposeront d’aller toujours plus loin que Gotham dans les préquels foireux avec Pennyworth, ou les origines secrète du majordome des Wayne ! Dans cette première saison de 10 épisodes, Jack Bannon jouera un jeune Alred de retour de ses missions pour les SAS (une unité d’élite de l’armée britannique) qui se liera d’amitié avec Thomas Wayne, incarné ici par Ben Aldridge. Si aucun autre personnage des comics n’a encore été annoncé (même si l’on sait déjà que Martha Wayne devrait elle aussi être de la partie), plusieurs rôles secondaires ont déjà été annoncés. Alfred pourra compter sur ses anciens camarades de combats Dave Boy et Bazza, incarnés par Ryan Fletcher et Hainsley Lloyd Bennett ; le premier sera un soldat qui noie ses traumatisme dans l’alcool tandis que le second aura des dons de tacticien hors-pair (qui a parlé de clichés ?). L’actrice et chanteuse Paloma Faith aura quant à elle la lourde tâche de camper Bet Sykes, l’antagoniste principale de la série dont on ne sait rien pour l’instant si ce n’est qu’elle serait cruelle et impitoyable… tout un programme ! Le tournage débutera en fin d’année pour le compte de la chaîne américaine Epix.

Contrat de séries à louer

L’incertitude règne dans les séries Marvel produites par Netflix. Après l’annonce du lancement de la propre plateforme de streaming de Disney qui ferai disparaître du catalogue de Netflix toutes les productions made in Mickey qu’ils n’ont pas produits ensemble, ce sont leurs coproductions justement qui commencent à montrer des signes de départ ! Après l’annulation à demi-mot de Defenders en septembre (une décision appuyé par le retour de la version classique de l’équipe dans les comics, on vous en parle dans notre prochaine émission !), ce ne sont pas moins que deux séries pourtant revenues récemment pour une seconde saison qui ont été annulée en à peine une semaine ! S’achevant pourtant sur des portes ouvertes pour des suites, Iron Fist et Luke Cage n’auront pas les honneurs d’une saison 3… pour mieux revenir dans une série Heroes For Hire (« Les héros à louer » dans la langue de Molière) par la suite ?! Déjà dans les années 70 Marvel avait fusionné les titres des deux personnages pour palier leur perte de popularité, et on imaginerait bien Netflix faire de même et ainsi permettre de rassembler tous ses moyens sur une seule série qui pourrait peut-être se permettre des histoires un peu plus ambitieuse (on pense bien évidemment aux Sept Cités célestes)… ou au contraire limiter les frais. Ou bien alors s’agit-il d’une conséquence du divorce entamé avec Marvel ?

Tout ceci n’est que pur spéculation, mais il serait étonnant que Netflix se débarrasse ainsi de ces licences, d’autant qu’il avait rapidement été annoncé qu’Iron Fist aurait encore un rôle actif à jouer à l’avenir. À moins que Luke Cage trouve un job à plein temps chez Jessica Jones – histoire de raccrocher les wagons avec leur romance dans les pages des comics – et qu’Iron Fist aille casser du ninja avec Daredevil ? N’oublions pas que Misty Knight et Colleen Wing, les deux personnages emblématiques des Héros à louer, se retrouveraient aussi au chômage dorénavant, et aurait tout leur place dans une adaptation du titre des 70’s… à moins que leur propre série Daughters of the Dragon soit à l’étude ? Les rumeurs vont évidemment bon train, chacun y allant de ses hypothèses souvent nourries par ses propres envies, et nous tâcherons de vous tenir au courant des avancées dans cette affaire.

Heureusement pour Netflix, il n’y a pas que Marvel chez qui piocher des projets d’adaptations. Et dans la catégorie des licences indépendantes, Happy fera son grand retour dans une nouvelle saison à présent émancipée de l’intrigue des comics (en même temps, la une mini-série de quatre numéros ne pouvait déjà pas donner assez de contenu pour la première saison) mais toujours aussi violente et délirante ! La bande-annonce dévoilée durant le dernier New York Comic Con ne donne pas de date précise, mais la série devrait revenir pour le printemps 2019.

La journée apocalyptique complètement folle de Ferris Bueller

Netfix toujours, la production le Daybreak avance également. Cette série adaptera la mini-série en trois parties (souvent présentée à tort comme un roman graphique) de Brian Ralph sortie en 2006. Ce récit atypique au trait fleurant bon l’indé franco-belge mêle introspection lycéenne et apocalypse zombie, un cocktail qui peut sembler à la mode mais qui a été imaginé bien avant que ces thèmes ne redeviennent cools à la fin des années 2000. Et c’est une figure légendaire du teen movie (et du film catastrophe raté) qui a été annoncé au casting en la personne de Matthew Broderick, inoubliable Ferris Bueller… mais aussi Nick Tatopoulos dans le Godzilla de Roland Emmerich (j’assume les références de mon enfance).

Broderick jouera le rôle du principal Burr et reste pour l’instant la seule annonce du casting.  Aron Eli Coleite (scénariste sur Heroes et Star Trek: Discovery, mais également les horribles derniers arcs d’Ultimate X-Men qui donnent de quoi cauchemarder presque dix ans plus tard) et Bred Peyton (réalisateur du récent Rampage aec Dayne Johnson) s’occuperont de cette adaptation à venir.

Qui nous gardera des projets toujours plus improbables ?

Plus intrigant (et inquiétant ?), le projet de série TV Watchmen produit par HBO vient de dévoiler sa première image sur son compte Instagram officiel ; on y voit un policier portant un masque intégralement jaune, accompagné de la célèbre devise « Who Watches the watchmen ? » (traduite habituellement par « qui nous gardera de nos gardiens ? »). Serait-ce un personnage inspiré par Rorschach et son célèbre masque ?

View this post on Instagram

Who Watches The Watchmen? #WatchmenHBO

A post shared by Watchmen (@watchmen) on

Quasiment rien n’a filtré sur l’intrigue de la série, le spectre des possibilités allant d’une suite de de l’œuvre d’Alan Moore et Dave Gibbons se passant de nos jours à une relecture de ses thématiques à travers une histoire totalement inédite. Damon Lindelof – monsieur high concept qui a officié comme showrunner sur Lost  et The Leftovers – est aux manettes, avec un casting qui contient quelques têtes d’affiches connues comme Regina King, Don Johnson, Louis Gossett Jr ou encore Jeremy Irons !

Laisser un commentaire