L’actu des écrans 4.2 – Séries TV : L’humeur du jour

Chaque semaine, L’actu des écrans revient sur les dernières nouvelles concernant les adaptations de comic-books. Après les films hier, les séries TV sont à l’honneur aujourd’hui 

La série SwampThing prévue sur la plateforme de streaming DC Universe continue d’assembler son casting qui lorgne grandement sur le run d’Alan Moore :

– Alors que l’acteur et cascadeur Derek Mears prêtera sa carrure à une Créature des marais matérialisée en images de synthèses, c’est l’acteur Andy Bean qui donnera ses traits à son alter-égo humain Alec Holland.

Henderson Wade a quant à lui été engagé pour jouer Matthew Cable ; agent gouvernemental dans les comics, il deviendrait ici le shérif de la ville de Marais où se situera l’action de la série (on se marre déjà d’avance sur la VF).

– Du côté des antagonistes Will Patton incarnera Avery Sunderland, qui passera du président de multinationale dans les comics à notable local qui s’intéresse aux richesses que peuvent lui procurer les marais.

– La galerie des vilains des accueillera également le Floronic Man, ennemi surhumain également lié aux plantes à qui Kevin Durand prêtera ses traits.

Adaptation d’Alan Moore toujours, la série Watchmen de HBO commence à se dévoiler parcimonieusement à travers sa distribution qui s’étoffe :

Tim Blake Nelson interprétera un policier aux tendances violentes qui enfilera le costume de  Looking Glass ; premier super-héros inédit de la série, il fait évidemment penser à Rorschach et pourrait correspondre à la première image dévoilée qui montrait un policier portant un mystérieux masque jaune.

–  James Wolk est lui annoncé dans le rôle d’un sénateur de l’Oklahoma ; quand on sait l’importance que jouait la politique dans l’œuvre originale, la présence de ses représentants dans les protagonistes est tout sauf étonnante.

Jean Smart jouera quant à elle l’agent fédérale Blake chargée de traquer les héros costumés, un autre aspect du monde de Watchmen que l’on retrouvait déjà dans les comics. À moins qu’elle ait un lien avec Edward Blake, alias le Comédien ?

– Enfin, la plus grosse annonce du lot : Jeremy Ironsa été engagé pour jouer le rôle d’Adrian Veight, alias Ozymandias ! Acteur renommé ayant une riche carrière au cinéma, on l’a notamment vu du côté des films DC ces dernières lorsqu’il a incarné par deux fois le rôle d’Alfred Pennyworth. Jeremy Irons apparaît comme un choix plutôt avisé pour camper un Ozymandias vieillissant dans un monde marqué par les événements du récit originel.

 

La liste adaptations tirées du catalogue « indé » de DC Comics continue de s’étoffer avec deux licences de la gamme Vertigo qui seraient en développement.

La CW continue d’étoffer son offre comics à côté de l’Arrowverse et de Riverdale avec le projet Survivor’s Club. Titre publié entre 2015 et 2016,  écrit par le duo Lauren Beukes et Dale Havorsen et dessiné par Ryan Kelly, il avait la particularité de présenter un groupe de jeunes adultes qui avaient tous survécu à des expériences horrifiques dans leur jeunesse. Si la série ne prenait pas trop de gant dans la représentation de l’horreur et de la violence, on restera prudent sur le traitement que lui réservera la CW plutôt habituée aux castings de gravures de mode pour des séries diffusables devant la plupart des yeux.

Plus ambitieux- mais aussi plus risqué – un nouveau projet des Invisibles de Grant Morrison serait sur les rails. Véritable délire où se mêlent personnages excentriques, métaphysique et théorie du complot, cette série culte des années 90 est aussi difficile à appréhender que jugée inadaptable, mais on trouve de ses traces dans de nombreuses œuvres, Matrix en tête du propre aveu des Wachowski. C’est Universal Cable, déjà derrière la production de Happy!également adapté d’un comic-book signé Morrison, qui s’est attelé à cette tâche devant laquelle plusieurs studios se sont déjà cassés les dent par le passé. En France, la traduction de la série est toujours inachevée à ce jour et aurait bien besoin qu’une adaptation puisse mettre le pied d’Ubran Comics  à l’étrier pour combler cette absence dans nos bibliothèques.

Disney prépare sa contre-attaque sur le net avec le lancement de sa propre plateforme de streaming qui vient de trouver son nom définitif : Disney+ ! Chaque semaine depuis le lancement de la rubrique nous avons relayé les informations et rumeurs concernant les projets de séries annoncés, et aujourd’hui c’est Lokiqui fait un peu plus parler de lui. Disney et Marvel Studios ont en effet annoncé officiellement que l’acteur Tom Hiddelston reprendrait son rôle du dieu malicieux. Aucune information n’est pour l’instant parvenue sur le reste de la distribution ni même l’intrigue qui pourrait aussi bien se passer avant le film Thor premier du nom, après Avengers 4, ou même entre les deux. L’acteur principal a rapidement réagi en postant un message sur sa page Twitter, confirmant son envie de prolonger l’expérience dans le costume vert du personnage possédant une fanbase très solide depuis ses débuts et toujours grandissante.

Texte posté par Tom Hiddelston sur son compte Twitter officiel.

Plus cryptique, Jaimie Alexander a quant a quant à elle posté une photographie de l’une de ses apparitions dans le rôle deSif avec l’inscription « today’smood » (« l’humeur d’aujourd’hui »). Absente du dernier film consacré aux Asgardiens et d’Avengers: InfinityWar, l’actrice avait par contre été l’une des premières à établir des liens entre les films et les séries TV par une apparition dans Agents of S.H.I.E.L.D. ; faut-il s’attendre à son retour attendu par une partie des fans par le biais des futures productions de Disney+ ?

 » Today’s mood » Image postée par Jaimie Alexander sur son compte Twitter officiel.

Reste que Disney frappe un grand coup avec des séries qui répondront directement aux films, alors que jusqu’ici les liens entre les séries télévisées dispatchées sur plusieurs chaînes et les longs métrages se faisaient rares, voire inexistants dans certains cas. Il ne serait d’ailleurs pas étonnant que Disney décide de mettre tous ses œufs dans le même panier en centralisant toutes les exploitations de ses licences super-héroïques uniquement sur cette plateforme (et peut-être les chaînes qui lui appartiennent comme ABC), rapatriant ou annulant les œuvres développées ailleurs comme sur Netflix ou Hulu.

Laisser un commentaire